Accueillir le hérisson dans son jardin

bandeau_courrier

Lherissone hérisson contribue à éliminer bon nombre d’animaux considérés comme nuisibles, ce qui en fait un précieux ami des jardiniers. Cependant, pas question d’adopter un hérisson il s’agit d’une espèce protégée qu’il est donc interdit de capturer, de transporter, d’acheter ou de vendre. D’autant que, capturer un hérisson adulte, c’est risquer d’abandonner et de laisser mourir quelques orphelins ! De plus, le jardin qu’on lui offrirait risquerait fort de se révéler trop petit pour cet animal qui a besoin  de plusieurs hectares pour subsister. La seule possibilité est d’attendre sa venue en rendant son jardin accueillant.

On peut l’observer à la tombée de la nuit, lorsqu’il part à la recherche de sa nourriture : perce-oreilles, mille-pattes, araignées, limaces, escargots, verres de terre….

Dès que la température descend sous les 10°C, le hérisson entre en hibernation. Il s’aménage un nid fait de mousse et de feuilles mortes à l’abri d’un tas de bois, d’une haie. Il se réveillera de temps à autre, consommant les réserves de graisses accumulées durant la belle saison. Il se réveillera pour de bon vers le mois d’avril.

Qherisson_petituelques conseils pour rendre le jardin accueillant pour le hérisson :

  • Pensez à ménager quelques ouvertures dans les clôtures ou les murs (un espace de 10 cm est suffisant)
  • Pensez à laisser un tas de bois, de feuilles mortes, de foin ils seront fort appréciés
  • Renoncez à utiliser des produits chimiques
  • Laissez une planche de bois aux bords de votre piscine ou de votre mare, pour éviter les noyades
  • Ne dérangez jamais un hérisson durant son hibernation

 

Le Parc naturel régional de l’Avesnois – cour de l’abbaye 59550 Maroilles.
Tel : 03 27 77 51 60 –  contact@parc-naturel-avesnois.fr.
Vous souhaitez en savoir plus sur les actions et missions du Parc : www.parc-naturel-avesnois.com
Photos : © PNRA  et F Larrey
Texte : source Natagora

Economie d’Energie

CAMERA_THERMIQUELe CPIE du Bocage Avesnois propose d’utiliser une caméra thermique pour améliorer l’isolation thermique.
La réunion est prévue à la salle Malbrough à Orsinval le 27 novembre. Inscription obligatoire en mairie.

C’est gratuitCAMERA_THERMIQUE_bw

 

Création parterre de MESSICOLES

messicoleQui ne s’est jamais étonné de voir les coquelicots, bleuets et autres plantes qui poussent dans les champs disparaître ces dernières décennies ?

Les messicoles sont des plantes annuelles, inféodées aux cultures et qui fleurissent en été. Malheureusement, elles sont menacées de disparition au risque, pour l’homme, de perdre une part inestimable de son patrimoine naturel, et de voir un plus s’éroder la biodiversité.

Pour leur rendre un peu de place, le CPIE Bocage de l’Avesnois en partenariat avec la commune, vous propose de participer à un chantier de semis. Vous découvrirez les espèces et comprendrez l’importance de les préserver.

Veuillez, s’il vous plait, vous inscrire en mairie au 03 27 49 06 37

Atelier “Chauve souris”

LES A(NUIT)MAUX

Dans le cadre des a(nuit)maux, la commune de Villers Pol, en partenariat avec le CPIE Bocage de l’Avesnois, a invité les enfants du village, accompagnés de leurs parents, à découvrir la vie des chauves-souris, leur mode de vie, de reproduction et de préservation.

Les 5, 12 et 19 juin 2015, de 18 à 20 heures, 18 personnes se sont retrouvées autour de Morgane, l’animatrice du CPIE. Une participation active de tous les membres a permis la création et la réalisation de 9 gîtes qui seront déposés à la fin de l’hiver prochain afin de préserver ces mammifères volants.

Longtemps mal-aimées et chassées, proches de l’homme et de ses habitats, les chauves-souris ont souvent été maltraitées.

Heureusement, elles sont aujourd’hui protégées.

Mais l’usage des pesticides, la disparition des leurs sites de reproduction ou d’hibernation, tout cela reste une menace pour elles.

Sachons les protéger.

Vendredi 19, le programme était la construction de nichoirs à chauve souris, ci-joint quelques photos de la soirée :