• Permanence au cabinet médical

    Permanence des infirmières les mardis et vendredis, de 7 heures à 10 heures.

OBLIGATION pour les BASSES-COURS

A la suite de la découverte de plusieurs foyers d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 dans les élevages du sud-ouest et de cas dans la faune sauvage dans le Pas de Calais et la Haute Savoie, le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a décidé de relever, dés le début de décembre, le niveau de risque vis à vis de la maladie à « élevé » sur l’ensemble du territoire national.

Ce choix a également été motivé par l’évolution rapide de la situation sanitaire en France et dans plusieurs pays d’Europe et par la dynamique de propagation du virus.

Ainsi depuis la publication de l’arrêté ministériel du 5 décembre 2016 qualifiant le niveau de risque en matière d’influenza aviaire hautement pathogène, il est attendu l’application des mesures suivantes pour les élevages non commerciaux (basses-cours) :

  • un confinement ou une pose de filets : cette obligation permet d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages pour toutes les basses-cours. Aucune dérogation n’est possible;
  • l’application des mesures de biosécurités strictes, tel que définies par l’arrêté du 8 février 2016, valables également pour toutes les personnes susceptibles d’entrer dans les basses-cours;
  • une déclaration sur le site : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr ;
  • une surveillance clinique renforcée : ainsi toute mortalité anormale, chute de ponte, baisse de consommation d’eau ou d’aliments doit faire l’objet d’une déclaration immédiate à un vétérinaire et à la Direction départementale de la protection des populations du Nord.

Afin d’accompagner ces détenteurs dans le déploiement de ces mesures, un flyer reprenant en détail l’ensemble de ces mesures …./…. lire la suite sur le courrier joint page1 page2