• Permanence au cabinet médical

    Permanence des infirmières les mardis et vendredis, de 7 heures à 10 heures.

Accueillir le hérisson dans son jardin

bandeau_courrier

Lherissone hérisson contribue à éliminer bon nombre d’animaux considérés comme nuisibles, ce qui en fait un précieux ami des jardiniers. Cependant, pas question d’adopter un hérisson il s’agit d’une espèce protégée qu’il est donc interdit de capturer, de transporter, d’acheter ou de vendre. D’autant que, capturer un hérisson adulte, c’est risquer d’abandonner et de laisser mourir quelques orphelins ! De plus, le jardin qu’on lui offrirait risquerait fort de se révéler trop petit pour cet animal qui a besoin  de plusieurs hectares pour subsister. La seule possibilité est d’attendre sa venue en rendant son jardin accueillant.

On peut l’observer à la tombée de la nuit, lorsqu’il part à la recherche de sa nourriture : perce-oreilles, mille-pattes, araignées, limaces, escargots, verres de terre….

Dès que la température descend sous les 10°C, le hérisson entre en hibernation. Il s’aménage un nid fait de mousse et de feuilles mortes à l’abri d’un tas de bois, d’une haie. Il se réveillera de temps à autre, consommant les réserves de graisses accumulées durant la belle saison. Il se réveillera pour de bon vers le mois d’avril.

Qherisson_petituelques conseils pour rendre le jardin accueillant pour le hérisson :

  • Pensez à ménager quelques ouvertures dans les clôtures ou les murs (un espace de 10 cm est suffisant)
  • Pensez à laisser un tas de bois, de feuilles mortes, de foin ils seront fort appréciés
  • Renoncez à utiliser des produits chimiques
  • Laissez une planche de bois aux bords de votre piscine ou de votre mare, pour éviter les noyades
  • Ne dérangez jamais un hérisson durant son hibernation

 

Le Parc naturel régional de l’Avesnois – cour de l’abbaye 59550 Maroilles.
Tel : 03 27 77 51 60 –  contact@parc-naturel-avesnois.fr.
Vous souhaitez en savoir plus sur les actions et missions du Parc : www.parc-naturel-avesnois.com
Photos : © PNRA  et F Larrey
Texte : source Natagora